Technique de compostage: le tas

Equipement nécessaire : une fourche

Pour qui : particuliers avec un grand jardin (plus de 1 000m²)

Comment et où l’installer : disposez votre tas dans votre jardin à un endroit ombragé. Montez votre tas sur un sol grossièrement travaillé, il ne doit pas contenir d’éventuelles grosses pierres et de vieilles racines. Placez un paillage ou du fin branchage sur le sol et entassez vos déchets organiques. Nous vous conseillons également de disposer votre silo à l’abri des regards de vos voisins, pour éviter tout problème d’esthétique.

Votre tas doit avoir une forme de trapèze avec une dimension de 2m de côté par 1.5m de haut. Apportez assez de matière à sa constitution, idéalement 2 m3. Ainsi, la température à l’intérieur de votre tas pourra monter, et le compost sera optimal.

Le tas au quotidien :

  • L’aération : comme pour tous les composts, l’aération est très importante. Pour aérer, retournez votre tas à l’aide d’une fourche légère. Deux à trois retournements sur 9 mois suffisent.
  • L’humidité: en principe, aucun problème d’humidité apporté par les composants. Vérifiez de temps à autre l’humidité du tas, à chaque retournement notamment et arrosez si nécessaire.
  • Le rapport Carbone/Azote: il faut respecter la règle détaillée dans la page Installations et Techniques de compostage

Utilisation du compost :

Le compost de votre tas sera utilisable après 6 ou 9 mois (ou plus en régions froides).Après cette période, vous pouvez démouler et utiliser votre compost.