Technique de compostage : Le fût

Fut de compostage
Fut de compostage

Equipements nécessaires : un fût (voir notre sélection), une tige aératrice

Pour qui : particuliers avec un petit jardin (moins de 300m²)

Quel fût choisir : faites attention au choix de votre fût. Quelques éléments à surveiller :

  • La qualité du fût : Le plastique doit être assez épais et légèrement souple,  un plastique trop dur devient cassant à basse température. La fabrication doit être solide avec un couvercle qui ne s’envole pas au premier coup de vent.
  • Choisir une couleur foncée qui absorbe la chaleur et accélère le compostage. Contrairement à un tas, l’apport de matières organiques au fût est régulier,  il n’y a donc pas d’effet masse. La montée en chaleur n’est pas énorme, l’apport calorifique du soleil est donc intéressant.
  • Choisir une forme simple sans recoin. Pour un démoulage simple : une forme conique. Pour l’écoulement de l’eau dans le container, le fond ne doit pas être complètement plat.
  • Choisir un fût avec une aération sur le couvercle pour permettre l’apport d’oxygène. Des trous d’aération sont nécessaires sur la plaque du fond et sur le côté de la base (les trous sur la plaque du fond ont tendance à se boucher)

Comment et où l’installer : à l’extérieur, près de la cuisine et au soleil. Ainsi, il sera proche de votre cuisine pour jeter vos déchets et bénéficiera également d’un bon apport de chaleur solaire. Installez le fût sur une surface dure ou une palette.

Une fois que votre fût est en place, placer dans le fond  10-20 cm de fin branchage ou de broyat. L’air pourra toujours passer, même après un tassement ou d’importants écoulements.

Le fût au quotidien :

  • L’aération : comme pour tous les composts, l’aération est indispensable. Pour aérer votre fût, nous vous conseillons d’utiliser une tige aératrice. Vous trouverez ici notre sélection de tige aératrice.

L’utilisation est très simple: plonger la tige dans le compost, faire un quart de tour et la retirer. Répétez une dizaine de fois, afin de mélanger les matériaux. Puis aérez. L’opération doit être réalisée 2 à 4 fois par mois, dès que le fût est rempli au quart.

  • L’humidité: en principe, aucun problème d’humidité dans un fût. L’humidité se condense sur les parois et retombe dans le compost.
  • Le rapport Carbone/Azote: il faut respecter la règle détaillée dans la page Installations et Techniques de compostage

Utilisation du compost :

Le compost de votre fût sera utilisable après 6 ou 9 mois (plus en régions froides). Après cette période, vous pouvez le démouler et utiliser votre compost.

  • Gardez une réserve de matières riches en carbone à côté de votre fût (feuilles mortes, broyat…). Quand vous mettez des déchets ménagers (riches en azote), incorporez la même quantité de matières carbonées afin d’avoir un bon rapport C/N. De plus, cela évite d’avoir la visite de petit rongeurs.
  • Enterrez sous 15-20cm vos déchets de viande, de produits laitiers ou d’aliments pourris, afin d’éviter l’apparition de mauvaises odeurs et de mouches.
  • Si votre compost est trop mouillé, mélangez-le et laissez-le ouvert quelques temps (à éviter par temps froid ou par temps de pluie…).
  • Si votre compost est trop sec, arrosez-le et vérifiez que l’aération ne soit pas trop forte (porte latérale mal fermée, panneaux mal emboîtés,…).